R&D

Créer les solutions de demain grâce à la recherche et au développement

L'innovation est la clé de l’amélioration de la santé dans le monde et de notre réussite en tant que société. C’est pourquoi Sanofi Pasteur consacre chaque jour plus d’1 million d’euros à la recherche et au développement.

Le processus de développement d’un nouveau vaccin nécessite entre 14 et 25 ans et représente un coût global de 300 millions à 1 milliard de dollars.

Sanofi Pasteur est à la pointe du développement de solutions immunologiques pour la prévention des maladies à tous les stades de la vie. Nous explorons constamment les nouvelles technologies et les dernières connaissances scientifiques afin de concevoir des vaccins sûrs, efficaces, à cible unique ou combinés, contre les maladies complexes affectant les populations du monde entier.

Seul ou en partenariat, Sanofi Pasteur travaille au développement de vaccins contre des maladies pour lesquelles il est urgent de trouver des solutions. Treize vaccins sont actuellement en cours de développement ou en instance d’approbation, avec pour objectif soit de cibler de nouvelles maladies soit d’améliorer les vaccins existants afin de protéger au mieux les populations à tous les stades de la vie :

  • de nouveaux vaccins contre des maladies infectieuses pour lesquelles il n’existe actuellement aucun vaccin, par exemple la dengue ou les infections nosocomiales telles que les infections à Clostridium difficile ;
  • de nouveaux vaccins contre des maladies endémiques dans les pays émergents, par exemple la tuberculose ou Escherichia coli entérotoxinogène (ETEC). ;
  • des vaccins nouveaux ou améliorés, adaptés aux besoins locaux, comme par exemple le vaccin contre le rotavirus ou le vaccin rabique de deuxième génération sur cellules Vero (VRVg) ; 
  • de nouveaux vaccins combinés pour tous les stades de la vie comme par exemple un vaccin pédiatrique prêt à l’emploi, permettant la protection en une seule injection contre 6 maladies infantiles majeures ;
  • des vaccins pour faire face aux risques de pandémie grippale.