L'héritage de Sanofi Pasteur

Quatre noms, une destinée

L'origine de Sanofi Pasteur remonte à plus d'un siècle et est étroitement liée aux réalisations de Louis Pasteur, de la famille Mérieux, de John FitzGerald et de Richard Slee. Si chacun a suivi sa propre voie, tous partageaient un même objectif : protéger l'humanité contre les maladies infectieuses.

Sanofi Pasteur est une société mondiale, fondée sur l'innovation, la rigueur scientifique et les synergies internationales. Nous sommes fiers de notre riche héritage et continuons de puiser notre inspiration des pionniers qui ont fondé notre entreprise.


Louis Pasteur : un visionnaire scientifique 
La carrière de Louis Pasteur est marquée par des découvertes qui ont révolutionné la médecine moderne et ont posé les bases de la pratique de la microbiologie. Sa « théorie des germes », selon laquelle les micro-organismes sont à l'origine des maladies infectieuses, a conduit à la mise au point de divers vaccins. Après avoir développé cette théorie, Pasteur a découvert que l'injection d'un micro-organisme atténué pouvait protéger l'organisme des maladies dont il était l'origine. Cette découverte a entraîné le développement de divers vaccins, parmi lesquels le vaccin contre la rage, administré à un homme pour la première fois en 1885. Les travaux de Pasteur ont également abouti à des modifications en termes de pratiques hospitalières concernant les maladies infectieuses ainsi qu'en termes de sécurité alimentaire.
Louis Pasteur a consacré les dernières années de sa vie à la création de l'Institut Pasteur, un organisme à but non lucratif qui continue aujourd'hui encore ses travaux sur les maladies infectieuses. Au fil des ans, Sanofi Pasteur et l'Institut Pasteur ont su conserver une relation privilégiée.

 

La famille Mérieux : trois générations d'innovateurs 
Trois générations : Marcel, son fils Charles et son petit-fils Alain ont dédié leur vie à la protection contre les maladies infectieuses. La contribution la plus importante de l'Institut Mérieux a été le développement de la production des vaccins à l'échelle industrielle, qui a permis de vacciner de grands nombres de personnes sur une période relativement courte. En 1974, des techniques mises au point par l'Institut ont permis d'enrayer une épidémie de méningite à méningocoques de type A et C au Brésil ; 90 millions de personnes ont été vaccinées en neuf mois.

 

John Fitzgerald : le pionnier de la santé publique au Canada 
L'ambition de John FitzGerald était de fabriquer des produits de santé publique capables de sauver des vies, à des prix accessibles à tous. Créés par Fitzgerald en 1914, les laboratoires Connaught se sont développés rapidement, produisant des vaccins et des sérums contre la diphtérie, la variole, le tétanos et la méningite. Les laboratoires ont également largement contribué à la lutte contre la poliomyélite. Après avoir développé le premier vaccin injectable contre la polio, le Docteur Jonas Salk utilisa les techniques mises au point par les chercheurs de Connaught pour produire son vaccin à grande échelle et ainsi mettre fin à l'épidémie qui sévissait en Amérique du Nord dans les années 1950.

 

Richard Slee : un précurseur dans la production des vaccins 
En 1897, Richard Slee fonda les laboratoires biologiques Pocono à Swiftwater en Pennsylvanie (États-Unis), pour produire des vaccins contre la variole avec une nouvelle technique. Plus d'un siècle plus tard, son héritage reste intact. La variole est déclarée officiellement éradiquée dans le monde depuis 1980. Aujourd'hui, le site américain de Sanofi Pasteur est implanté sur les lieux mêmes qui ont abrité les premiers laboratoires de Richard Slee.