Table of Contents Table of Contents
Previous Page  28 / 104 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 28 / 104 Next Page
Page Background

Lors de la première rencontre avec l’agent infectieux, le

mécanisme de défense n’est pas encore opérationnel et la

maladie a le temps de se développer.À la deuxième rencontre,

l’agent infectieux sera immédiatement reconnu et éliminé avant

d’avoir eu le temps de provoquer la maladie.

Il en est ainsi

pour la rougeole et la poliomyélite, contre lesquelles le corps

produit une réponse immunitaire. La grippe, en revanche, est un

virus en constante mutation qui n’est donc pas reconnu par le

système de surveillance de notre corps.

Nous possédons deux lignes de défense :

La réponse non spécifique ou innée

, constituée de l’ensemble

des barrières et outils non spécifiques empêchant les substances

nocives de pénétrer dans notre corps (ex. la peau). Elle

comprend également les cellules et molécules non spécifiques

(comme les macrophages) dont le rôle est d’éliminer les

agents infectieux ou d’empêcher leur propagation.

La réponse spécifique

, également présente dès la naissance

mais infiniment plus complexe et rapide ; elle consiste à

identifier, détruire et mémoriser les intrus afin de les neutraliser

s’ils réapparaissent. L’objectif de la vaccination est de créer

cette mémoire.

Qu’est-ce qu’une maladie infectieuse ?

Les maladies infectieuses sont provoquées par des

micro‑organismes tels que les bactéries, les virus, les parasites ou

les champignons microscopiques. Elles sont une cause majeure

de décès, en particulier chez les enfants de moins de cinq ans.

Comment la vaccination stimule-t-elle les

défenses naturelles du corps ?

La vaccination s’appuie sur la réponse immunitaire du corps

51

.

Le vaccin provoque une alerte en vue de déclencher une réponse

immunitaire.

Ainsi, lorsque le corps entre en contact avec l’agent

infectieux, il a été entraîné à se défendre de manière autonome.

Les vaccins stimulent la réponse immunitaire sans provoquer

la maladie. Ils sont produits à partir de bactéries ou de virus,

de leurs composants ou des substances qu’ils sécrètent.

Pour certaines maladies, plusieurs doses de vaccin sont

nécessaires pour développer une protection. La vaccination

est généralement recommandée par l’autorité de santé de

chaque pays.

28